Accéder au contenu principal

Sommet social pour l'emploi par le couple Thibault-Hollande

Je rebondis sur un très bon article lu sur Le Lab d'Europe1, qui relate des propositions de la CGT, et des scénarios possibles si François Hollande présidait lui-même le sommet pour l'emploi d'aujourd'hui.

C'est d'après les propositions de Nicolas Sarkozy, du moins de ce que nous en savons à l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, qu'il faut apprécier l'alternative portée par les deux leaders.

-Sur la TVA sociale, pas de doute, François hollande a promis de l'abroger si il était élu. Le leader de la CGT a appelé aujourd'hui à une journée interprofessionnelle de lutte contre cette mesure. Il dénonçait hier un chamboulement fait "à la va vite" du financement de la protection sociale.

-Sur le chômage partiel et le fameux "Pacte de compétitivité", un certain consensus semble se dégager en faveur d'une simplification du dispositif de chômage partiel pour maintenir l'emploi. Mais le projet de pacte de compétitivité porté par l'actuel locataire de l'Elysée, soutenu par le Medef, reste à combattre.

Derrière le sobriquet "Pacte de compétitivité" se cache une mesure scélérate. Il est question de modifier le code du travail, pour permettre aux entreprises de réduire le temps de travail individuellement à chaque salarié, ou globalement sans accord d'entreprise. La CGT rejette en bloc. D'après le Lab, le candidat socialiste est selon ses informations sur la même ligne que la CGT.

-Sur le contrôle des aides aux entreprises, et le pacte génération de F.Hollande. Si la CGT s'est d'abord montrée sceptique sur le dispositif du socialiste, reste que le contrat de génération répond à l'exigence du syndicat de voir mises en place des contre-parties pour l'emploi aux exonérations de charges.

-Sur les mesures de taxation des heures supplémentaires, François Hollande a très vite fait savoir dès les primaires qu'il abandonnerait toutes les mesures fiscales et sociales sur les heures supplémentaires. Ce qui répond à une demande faite par toutes les centrales depuis 2007.

On sent bien que les points de convergence sont plus faciles à trouver entre les deux hommes, Bernard Thibault semblait même clairement le signifier hier dans cette vidéo sur France-info. A la question :

Est-ce qu'il y a dans les propositions du parti socialiste sur les questions d'emploi, quelque chose qui vous semble plus acceptable, ou des choses qui pourrait trouver grâce à vos yeux ?

Le leader de la CGT a répondu, " un des points qui a valu beaucoup d'échanges notamment lors de la rencontre que nous avons eu avec François Hollande et la délégation qui l'accompagnait, c'était de considérer tout à fait autrement (que le fait le président de la république), l'espace à réserver aux représentants des salariés, sur tous les sujets..." (à 7min15 dans la vidéo)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…