Accéder au contenu principal

Sur 630 milliards d'augmentation de la dette en 5 ans, 109 milliards dûs à la crise (vidéos)

Emmanuel Lévy et Mélanie Delattre, respectivement journalistes à Marianne et au Point, ont co-écrit un livre "Un quinquennat à 500 milliards" le vrai bilan de Sarkozy.

Depuis, blogs et rédactions commentent les chiffres. L'enquête dans la version papier de Marianne, est en vente du 14 au 20 Janvier.

Ce lundi, c'est l'ancienne candidate à la présidentielle qui s'appuyait sur ce livre pour évoquer la perte du triple A par Standar and Poors.



Sarkozy, "500 milliards de dépenses... par FranceInfo


Même si depuis Moody's confirme le 3A, et que l'emprunt de la France se fait encore dans de bonnes conditions, la séquence de cette dégradation  par au moins une agence de notation est un tremplin pour lancer la campagne de toute l'opposition.


Faire le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy est une nécessité absolue pour bien mettre en avant les politiques mises en oeuvre qui n'ont pas fonctionné, et qui bien souvent sont aux antipodes des alternatives portées par l'opposition.


Et des opposants qui expliquent les mauvais choix de Nicolas Sarkozy, il n'y en a pas qu'à gauche. Voyez l'intervention hier, de l'ancien premier ministre Dominique de Villepin, bien que positionné à droite de l’échiquier politique, il explique les très mauvais choix faits par Nicolas Sarkozy en début de quinquennat.
Ouvrir les vannes de la dépense : "souvenez-vous. Quels ont été les premiers gestes du président de la République en 2007, il a été à Bruxelles, expliquer à l'euro-groupe que la France ne se sentait pas liée par le pacte de stabilité et les 3% de déficit maximal" ... "il a fait le choix de la loi TEPA qui privait l'état de recettes importantes"...


Ouvrir les vannes de la dépense : "souvenez-vous. Quels ont été les premiers gestes du président de la République en 2007, il a été à Bruxelles, expliquer à l'euro-groupe que la France ne se sentait pas liée par le pacte de stabilité et les 3% de déficit maximal" ... 

Commentaires

  1. Qu'est-ce qu'elle est sexy Ségo avec sa veste en cuir.

    Elle aurait du faire sa campagne des primaires avec ce genre de tenues, ça aurait été un moindre mal.

    M'enfin...maintenant le PS va se coltiner Hollande. Mouarf!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)

      Ce n'est pas le sujet Fred ^^

      Supprimer
    2. Merde, on a un président complètement nul !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…