Accéder au contenu principal

Contre le travail le dimanche, mais pour l'ouverture des magasins ?


Pour les salariés l'avis de tempête n'est pas encore terminé, alors que les partenaires sociaux essayent de gagner du temps en s’obligeant à s’asseoir à la table des négociations, (le temps que la session parlementaire se termine)  pour discuter des accords compétitivité-emploi, l’élargissement du travail le dimanche fait surface dans la campagne électorale.

Depuis la loi Maillé de 2010, l'assouplissement des règles alimente déjà la controverse, allant plus loin que le droit du code du travail qui permettait déjà à chaque commerce d'ouvrir cinq dimanches par an, les zones touristiques, certaines zones géographiques et grandes agglomérations ont glané le droit d'ouverture. Ce sont ces périmètres qui seraient revus par une nouvelle loi, selon N.Sarkozy.

Un sujet qui fait débat : lorsqu'on interroge les français, une majorité est contre le travail le dimanche, mais la même majorité est pour l'ouverture des magasins le dimanche.

De F.Bayrou à F.Hollande, en passant par Jean-luc Mélenchon, on se dit contre un nouvel élargissement de la loi sur le travail le dimanche. F.Hollande proposant une négociation quand c'est possible entre salariés et commerçants.

Le sentiment de régression sociale n'existe que pour ceux qui la vive, pour Nicolas Sarkozy il n'est question que de "liberté de", pour les français qui subissent directement l'injustice de ses choix, il est question de nouvelle obligation, de recul de leurs droits, de moins bien social.

Commentaires

  1. Franchement, rien à faire que les magasins soient ouverts le dimanche ! Les gens n'ont vraiment rien d'autre a foutre que d'aller faire les magasins le dimanche ?

    RépondreSupprimer
  2. @Milie @Bembelly Ouais, et puis perso, je suis pas sûr que cela soit la solution au chômage de masse dans lequel N.Sarkozy nous a installé...

    RépondreSupprimer
  3. Je travail dans le commerce depuis 20 ans ,chaque samedi et presque chaque jour ferié avec en 20 (mes vacances les plus longues de suite ont etées de 15 jours a suivre )tout ça pour 1100 euros par mois et il est pour moi hors de question de sacrifier mes dimanches ; les gens qui sont pour l'ouverture du dimanche ,accepteraient-ils de travailler dans ces memes conditions ,non !!! c'est juste bon pour les autres ; dans ce cas moi j'irais bien à la poste le dimanche ou à la sous prefecture faire faire une carte grise ,c'est vrai quoi .
    Travail samedi dimanche et jours feriés = plus de vie de famille et nouvelle forme d'esclavage , surtout si votre compagne travaille avec des semaines classiques !!
    le travaille du dimanche ,si c'est un choix dès le depart (hotellerie par exemple ou une vocation (medecine , medical ,hopital ou autre )chacun son choix ;un changement de legislation sans demander l'avis des premiers concernés ,ça c'est la democratie selon Sarkozy !!!
    HC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu considères ça uniquement parce que tu es mal payé. Assumes ta VDM.

      Supprimer
  4. a tous ces connards qui sont pour l'ouverture des magasins le dimanche,il faut leur demander s'il sont pour eux de travailler le dimanche.
    c'est la seule question qu'il faut poser.
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pour, la réponse est suffisante ?

      Supprimer
  5. ses toujours la méme chose dans ce pays se qui propose de travailler le dimanche sont ceux qui ne le ferais pas. vivement qu'ils soit a pole emplois ce président.
    cordialement
    Guy

    RépondreSupprimer
  6. Si les salariés n'ont même plus le dimanche à passer en famille histoire d'oublier le stress de + en + important au boulot, si les enfants n'ont plus la possibilité d'être proches de leurs parents au moins une journée par semaine c'est un boulet supplémentaire qui vient entraver la vie des Travailleurs et de leurs familles. No pasaran !

    RépondreSupprimer
  7. Si la seule sortie de la semaine avec la famille c'est les magasins alors qu'il reste encore de belles choses à faire dans ce pays, c'est bien triste!!! Mais, au lieu d'inciter les gens à se cultiver en allant visiter des musées ou autre lieu culturel pourquoi pas (rêvons un peu tant qu'il en est encore temps) gratuits, il faut mieux en faire des moutons incultes, ils seront plus faciles à gouverner.......

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…