Accéder au contenu principal

[Coup de barre à gauche] C'est nous qui sommes consternés depuis cinq ans !

Nicolas Sarkozy n'est pas serein, quand il se fait apostropher par les journalistes lors d'un déplacement en province, il ne peut s'empêcher d'aller au delà de la simple critique des propositions de son adversaire politique. Il pourrait entrer très tranquillement dans le débat, mais préfère alimenter la controverse, faire polémique, créer la sensation en dénigrant l'opposant. Finalement, c'est lui qui n’apparaît pas serein sur cette question de la fiscalité, et il y a bien des raisons à cela !

Le coup de barre à gauche du candidat socialiste décontenance la plupart des observateurs, et en premier lieu Nicolas Sarkozy. La fiscalité est un point de clivage très important entre les deux candidats.

En privilégiant le pugilat, le combat des petites phrases (Tout ca donne une impression d'improvisation et d'amateurisme qui est assez consternante) , N.Sarkozy ne tente t-il pas une diversion pour éviter de revenir sur le bilan du quinquennat, sur ces innombrables cadeaux fiscaux, sur cette dette qu'il a alourdi de plus de 600 milliards en cinq ans, quand seuls 150 étaient dûs à la crise.

Le président sortant n'avait-il pas commencé son quinquennat par cette mesure du bouclier fiscal qui fixait le niveau maximum d'imposition marginal à 50% ? Allant jusqu'à inclure les contributions sociales CSG et CRDS faisant tomber le bouclier à 39 % ! Rien que cette mesure représenta un manque de recettes fiscales de plus de 10 Milliards/an. En affirmant haut et fort qu'il est juste d'imposer au delà  les très hauts revenus, le candidat socialiste affirme une alternative forte, et rappel que chacun doit contribuer en fonction de ses moyens.

Prenons un exemple, les PDG du CAC40, qui gagnent en moyenne 4.5 millions/an, pourront encore obtenir après paiement de leur impôt lorsqu'ils se seront augmentés de 1% près de 11 000€. Cette année, ils se sont augmentés de 34% en moyenne, ce qui ferait après paiement de la taxation à 75%, une augmentation moyenne de 374 000 € à l'année. Cela fait encore de belles augmentations de salaire, n'est-il pas ?

Sortons de cette désinformation qui consiste à faire peur au salariat français, que de prétendre qu'en imposant trop nos grands patrons, nous perdrions un peu plus encore nos emplois. C'est au contraire l'inverse qui est fait depuis beaucoup trop longtemps.

Quand Nicolas Sarkozy choisit l'augmentation de la TVA, quand il ne fait rien pour reverser les recettes supplémentaires de cette même TVA quand les prix de l'essence augmentent, il tente de renflouer les caisses de l'état qu'il a vidé depuis cinq ans par ses politiques clientélistes, destinées aux revenus les plus riches.

A l'inverse quand F.Hollande choisit de rendre aux français les recettes non prévues dues à la flambée des prix de l'essence, il est juste. Quand il choisit d'augmenter l'imposition des plus riches, alors que la précarité augmente dans le pays, que les comptes sociaux sont au plus mal, encore une fois il est juste. Ce qui est consternant depuis cinq ans, c'est que la situation de la France s'est dégradée parce que de mauvais choix sur le plan fiscal ont été faits au plus mauvais moment.

Finalement, aujourd'hui, c'est Nicolas Sarkozy qui apparaît incapable, incompétent, consternant.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…