[Sarkozy] Les cotés pile et face d'une campagne de tromperies

L'affiche de campagne
En meeting à Annecy
Nous l'avions craint, les attaques à droite ne se font pas sur le registre normal d'un affrontement de mesures politiques, mais sur des jugements de valeurs, des petites phrases, des manipulations médiatiques.

Il y a le coté pile d'une campagne où l'on tente de donner l'impression d'une certaine proximité en parlant "peuple" quand il s'agit de pseudo référendum.
Une campagne de communication qui consiste à effacer cette rupture d'avec les français qui a justement eu lieu depuis cinq ans, quand Nicolas Sarkozy décidait seul malgré le mécontentement du peuple, ce même peuple qu'il sollicite à nouveau pour sa réélection.

Et le coté face d'une campagne, qui va consister à louvoyer dans les basses manoeuvres de politique politicienne, comme lorsque il s'agit de qualifier de "menteur" l'adversaire. Dans tous les cas, des opérations médiatiques qui vont consister à cacher le manque de solutions à proposer aux vrais problèmes des français.
De faire oublier un bilan désastreux, les trois plans de rigueur qu'il vient de nous asséner ces six derniers mois, ses projets fumeux d'augmentation de la TVA, et du travail à la carte travesti en pacte de compétitivité.

Une campagne où toute la droite européenne va apporter son soutien au président sortant, après Merkel et Cameron, sans aucun doute nous aurons prochainement la visite de M.Barosso, avec tout ce que cela représente de reconquête à gauche pour une meilleur gouvernance de l’Europe.

Une campagne de manipulation médiatique où des acteurs, des militants UMP, crieront "Sarko Président" lorsqu'il souhaitera donner l'impression qu'il n'est qu'un simple citoyen, quand il passera à pied comme ce matin dans une rue du 15ème arrondissement pour inaugurer son QG de campagne. Une campagne de communication où l’électorat aura bien du mal à séparer le vrai du faux.

Une campagne Bling Bling, où les affiches indécentes en 4 par 3 placardées sur les murs de nos villes, afficheront un président fier d'une France qu'il ose qualifier de forte quand ce dernier quinquennat l'a tellement affaiblie.

Avec Nicolas Sarkozy, nous continuons jusqu'au bout ce jeu de dupe, de tromperie.

Commentaires

  1. J'aime bien ce que vous écrivez. Je vous propose un échange de liens.
    Mon blog : http://lordius1er.blogspot.com/
    Si vous êtes intéressé, faites-moi signe sur mon blog, svp.

    ++
    Lordius

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien ce que vous écrivez. Je ne vous propose rien.
    Mais continuez ;)

    ++
    MAJiCWoofy

    RépondreSupprimer
  3. Blin-bling comme toujours et malheur à ceux qui cautionneront cette politique, surtout s'ils font parti des plus faibles.. Il y en a encore trop.

    Je déteste le niveau de cette campagne, particulièrement à droite. Ils sont puants...

    je te propose de passer une bonne fin de semaine..;))

    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christie, bon week-end à toi également ! ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !