Accéder au contenu principal

Pourquoi Nicolas Sarkozy n'a pas réformé le statut pénal du chef de l'état.

Nouvelle affaire : N.Sarkozy aurait négocié l'atome avec Kadhafi, le dictateur qui aurait financé sa campagne en 2007.


Nicolas Sarkozy avait exclu toute transaction, aucune négociation de vente d'armes ni de deal d'une centrale nucléaire en échange de la libération des infirmières Bulgares. Ce mercredi, le magazine Les inROCKS lâche une bombe médiatique à seulement quelques jours du second tour de la présidentielle.

Nous pouvons lire un extrait de l'article qui va paraître dans les kiosques ce mercredi, un texte qui dit :

"Les Inrocks ont eu accès à des documents diplomatiques confidentiels qui révèlent ce qui s’est négocié, en juillet 2007, entre le dirigeant libyen et la France. Tout, dans ces documents, contredit la version du président de la République." A lire ici.


Le magasine Les inRocks sera t-il accusé lui aussi d'être une officine travaillant pour le compte de François Hollande, comme Mediapart ? Une chose semble pourtant claire, la presse qu'on accusait être tombée en béatitude envers le locataire de l'Elysée semble décidée à régler ses comptes avec lui.

Au nom de quoi devrions-nous attendre la fin de la campagne électorale pour prendre connaissance de ce qui est présenté comme des éléments de preuve par les journalistes ? L’électorat doit pouvoir prendre connaissance, et juger en toute indépendance.

Nicolas Sarkozy qui durant son mandat à été confronté à d’innombrables affaires avait pourtant toute la liberté de faire voter une modification du statut pénal du chef de l'état ; ce qui lui aurait permis de répondre très tranquillement à ces quelques accusations :

Nicolas Sarkozy est-il lié comme des documents tendent à le prouver, à l'organisation du circuit de blanchiment d'argent dans l'affaire Karachi, en fabricant des société écrans qu'il a autorisé alors qu'il était ministre du budget.

- Que faire des témoignages accablants qui affirme que E.Woerth trésorier de l'UMP et président de "l'association de financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007" a bien reçu des sommes en liquide en 2007.

...

Répondre aux juges aurait permis de lever en partie les suspicions, la campagne présidentielle aurait pu se dérouler autrement, nous n'en serions pas là.

Commentaires

  1. Je suis en train de lire "Sarko m'a tuer" de Gérard Davet et Fabrice Lhomme.. 2 journalistes du Monde..témoignages édifiants des personnes qui ont été mises à mal par Sarko et sa bande..
    De vrais malfrats. Et effrayants de cynisme. A lire avant de voter. Pour moi, pas de souci, je sais au moins ce que je ne veux plus mais pour les indécis, cela peut aider à comprendre l'essentiel.
    Ma foi, j'espère que dans quelques jours, on va pouvoir respirer un grand coup et regarder en arrière en se disant que c'est enfin fini...

    Bon 1er Mai et qu'il nous porte chance !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ps, ce que je n'ai pas précisé en rapport avec cet article est que, dans ce livre, les personnes racontent la façon dont Sarko et sa bande manipule et terrorise ceux qui s'oppose. La façon dont les documents sont cachés, falsifiés etc.

    Je ne suis pas étonnée de la réaction de notre président, il est complètement parano et ce n'est rien de le dire.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…