La Grèce défie Merkel et Bruxelles, attend beaucoup de la France

Les grecs se sont saisi de leurs bulletins de vote pour exprimer leur colère des politiques d’austérité imposées par l'Europe. C'est le résumé, l'analyse des résultats des législatives en Grèce que nous pouvons faire.
Avec l'effondrement des principaux partis, une poussée de la gauche radicale, et l'entrée de l’extrême droite au parlement, les grands partis traditionnels le Pasok (socialiste) et la nouvelle démocratie (ND droite) n'arrivent plus à former un gouvernement de coalition. Avec les communistes qui veulent sortir de l'Europe, la répartition des forces politiques pose un problème politique majeur à un pays soutenu par l'UE par un chantage à la solidarité.

Chantage à la solidarité : A la veille d'un sommet de l’Eurogroupe et du déblocage d'une nouvelle tranche d'aides par l’Europe de 5 milliards d'euros, Bruxelles et Merkel n'ont pour seule réponse, alors que le pays est quasiment sans gouvernement : qu'il faut poursuivre les réformes structurelles, comprenez l'austérité.

Les pressions vont être fortes sur Angela Merkel qui est vivement critiquée en Allemagne pour sa fermeté à reconsidérer les euros-obligations et volets de croissance manquants au pacte de discipline budgétaire. Le patron de la BCE (banque centrale européenne), et une majorité de la zone euro, vont donc naturellement se ranger derrière la position du nouveau président Français qui milite pour la mutualisation de la dette, et une politique de relance européenne par la croissance, l'investissement dans les grands travaux.

C'est ce dont a besoin la Grèce, que l’allègement de sa dette lui permettent d'emprunter à meilleur taux, et une politique d'investissement, de grands travaux, qui lui permette de relancer la croissance.

La Grèce, l'Europe, la France, doivent sortir de cette boucle infernale de l'austérité

Commentaires

  1. Les grecs sont étranglés, cette politique d'austérité les fragilisent.. C'est injuste que le peuple paie pour de mauvaises gestions et pour une polique droitière mise en place par Bruxelles et par les financiers, ce qui pourrait nous attendre si les dirigeants ne mettent pas de gardes-fous...

    RépondreSupprimer
  2. http://www.france.attac.org/evenement/toutes-et-tous-francfort-du-17-au-19-mai

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Modérez vos commentaires !