Accéder au contenu principal

[le FN veut exploser l'UMP] J-F.Copé, X.Bertrand, NKM dans le viseur du FN

Le FN vise les circonscriptions où les ténors de l'UMP se présentent selon des informations relayées ici.

Sans aucun doute, les élections législatives du mois de Juin sont un enjeu majeur pour la droite. Ce n'est pas le devenir à long terme de la formation politique de la majorité sortante qui doit les inquiéter, mais le fait qu'en Juin, il est possible qu'il y ait un tsunami électoral les concernant.
Avec 20% de l'electorat, le FN peut, si il mobilise encore, remporter des sièges et empêcher les candidats de l'UMP de se maintenir, favorisant inéluctablement les candidats de gauche lors de triangulaires.

Si il est souhaitable que la gauche puisse mettre en oeuvre son projet avec une forte majorité à l'assemblée, la baisse considérable du nombre de députés de droite dans l'hémicycle aurait des conséquences à plus long terme.
L'avenir électoral à droite pour les prochaines élections intermédiaires (municipales, régionales, européennes) aurait pour conséquence d'installer durablement l’extrême droite de Marine le Pen comme alternative sérieuse à l'ancienne droite considérée jusque là comme plus républicaine.

C'est Nicolas Sarkozy, le principal responsable de ce scénario. Si Marianni laissait entendre avec d'autres que le président candidat laisserait après coup une trace plus estimable dans l'histoire des présidents de la Vème république, peut être retiendrons nous surtout qu'il fût le responsable de l'effondrement de sa famille politique.

Ils récoltent les méfaits d'une stratégie électorale dangereuse. J'écrivais hier que nous devrions faire barrage à la droite, et à l’extrême droite, qu'il fallait nous mobiliser à gauche, je crois que ça va être plus facile que je ne le pensais dans un premier temps.

Commentaires

  1. Du positif encore et toujours !!;D))

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Mercredi 9 mai 2012 :

    EXCLUSIF. Karachi : le document qui embarrasse le camp Balladur.

    Les juges ont retrouvé un bordereau, preuve du retrait en liquide de 10 millions de francs le 7 avril 1995. Une pièce confortant l’existence de rétrocommissions.

    Le 7 avril 1995, un prête-nom de l’intermédiaire en vente d’armes Ziad Takieddine, a retiré 10 millions de francs en liquide dans une banque suisse. Une somme qui correspond au montant déposé sur le compte de campagne de Balladur le 26 avril 1995.

    C’est une pièce capitale. Depuis deux ans, le volet financier de l’affaire Karachi n’a qu’un but : rechercher l’origine douteuse d’un versement de 10 millions de francs (1,5 million d'euros) sur le compte de campagne du candidat Balladur, le 26 avril 1995. Selon la thèse suivie par les juges, cet argent proviendrait du détournement de commissions — les rétrocommissions — issues de contrats d’armement signés sous le gouvernement Balladur.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-document-qui-embarrasse-le-camp-balladur-09-05-2012-1991757.php

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations sincères d'abord pour ta campagne!Je n'ai voté Hollande qu'au second tour tu t'en doutes bien.
    J'ai pourtant l'impression que sa base n'est pas aussi solide qu'on veuille bien le croire. Je t'envoie ce lien http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-election-presidentielle-en-116504 l'article traite de ce sujet.
    Bien à toi,à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que tu te félicites aussi Didier...
      Pour le vote blanc, le comptabiliser ne change rien, pour qu'il puisse réellement poser un problème de représentativité comme le suggère l'article en lien, il faudrait qu'il fasse au moins 50% des votants, ce qui est encore loin d'être le cas. Pire si on le faisait, aucun candidat n'aurait été élu, avec seulement 30 à 40% des votes puisqu'il faut la majorité absolue...

      Supprimer
  4. Qu'est-ce qu'il était long, ce film.

    C'était un film nul, c'était un navet.

    http://youtu.be/Ob08C_J6fMw

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…