Accéder au contenu principal

Proclamer l'état d'urgence à Marseille ?

Si vous n'êtes pas des Bouches du Rhône, vous n'avez surement jamais comptabilisé un si grand nombre de morts par balle et règlements de compte chez vous, 19 en tout, 14 en 2012 rien que pour la ville de Marseille.
Il y a bien les émeutes de banlieues, celles d'Amiens qui dernièrement rappellent le marasme social de ces quartiers pour celles et ceux qui n'en prennent pas la mesure.

Mais que penser de ce cas si typiquement Marseillais ? Où ce sont la mafia des banlieues, les jeunes désœuvrés qui font la loi, et qui n'hésitent plus à exécuter leurs victimes.

Depuis que la sénatrice socialiste Samia Ghali a réclamé l'intervention de l'armée, depuis qu'une nouvelle victime de 25 ans est morte mitraillée par une trentaine de balles de Kalashnikov, la polémique gonfle au point que l'avocat Jean-pierre Mignard demande à "proclamer l'état d'urgence à Marseille".

Il n'est pas ici question de faire intervenir l'armée ce n'est pas son rôle, et pourtant... Le maire écologiste de Sevran (Seine-Saint-Denis) avait l'an dernier réclamé l'envoi de Casques bleus dans sa ville. Il comprend le désarroi des habitants et des élus de Marseille. Aujourd'hui il déclare "comme on le voit déjà en Amérique latine, où c'est l'armée qui est chargée, sur le terrain du maintien de l'ordre, en réalité, c'est déjà un peu le cas en France. Quand la police et les gendarmes interviennent en masse avec des hélicoptères, ça se rapproche beaucoup d'une opération paramilitaire."

Mais revenons à la proposition de J-P.Mignard qui avait été appliquée lors des émeutes de 2005 que de Proclamer l'état d'urgence, Quel en est le but ? C'est renforcer le rôle et les pouvoirs de la Police, permettre d'entraver la libre circulation des personnes avec couvre feu, interdire l’accès à certains quartiers !?

Le gouvernement s'empare du dossier, F.Hollande a répondu dans un premier temps que "L'armée n'a pas sa place pour contrôler les quartiers" rejetant la proposition de la sénatrice socialiste. Puis M.Valls a laissé entendre qu'il y aurait des actions en profondeur à Marseille... Matignon a confirmé que le premier ministre annoncerait des mesures le 6 septembre.

Rien ne dit si l'état d'urgence sera proclamé, mais les socialistes des Bouches du Rhône, dont l'avocat J-P.Mignard qui fait partie du conseil national du Parti socialiste, et de la fédération des Bouches du Rhône semblent durcir le ton sécuritaire... 

Seront-ils suivis ? Le faut-il ? Personnellement j'ai du mal à me positionner, mais je crois qu'il est temps de redonner une bouffée d'oxygène aux populations qui vivent et qui subissent dans ces quartiers.

Commentaires

  1. Envoyer l'armée est la preuve de l'échec de la république. Bon billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, mais échec il y a me semble t-il...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…