La voix des travailleurs européens doit se faire entendre

Et si la solution venait des travailleurs eux-mêmes ?
 La CES, confédération européenne des syndicats, qui se veut le relai, la voix des travailleurs européens, réclame des politiques selon moi légitimes à mettre en oeuvre pour contrer les dysfonctionnements du marché du travail en Europe.

L'Europe est en crise, la croissance est faible, le chômage structurel. Il devrait y avoir consensus sur ces questions... Pour sortir de son marasme social, qui oblige les états aux pires politiques, les entreprises au dumping social, l'Europe doit se réformer.

Les syndicats Français ont donc réalisé un  communiqué commun suite à l'appel de la CES. Les signataires de ce communiqué sont la CGT, la CFDT, FSU, solidaires et UNSA.

On retrouve dans ce communiqué des propositions de politiques nouvelles, telle que la négociation d’un « Contrat social » revendiqué par la CES au niveau européen, incluant des mesures mettant fin à la concurrence sociale entre les Etats, en instaurant des standards sociaux européens, en particulier un salaire minimum dans chaque pays.

Ce ne sont pas des orientations envisagées pour le moment, chacun des états se repliant encore pour le moment sur ses propres intérets à défendre. L'europe politique ne permettant pas la mise en oeuvre de ses solutions, ce sont les travailleurs eux mêmes qui doivent s'approprier et défendre ces autres orientations.

Dernièrement, un historien dont je n'ai pas retenu le nom laissait entendre que le climat actuel ressemblait fortement au climat "révolutionnaire" de 1789, avec une population en attente de réformes et qui, constatant qu'elle ne se réalisaient pas, se révolta.
Je ne crois pas qu'en France, le contexte soit à ce point insurectionnel, mais il est ici question de l’Europe  et de différents peuples qui ne vivent pas un même avancement dans les mesures d'austérité.
L'incendie Grec, espagnol, les situations difficiles dans bien d'autres pays encore où la crise se fait tout autant ressentir, pourrait s'étendre.

Le rapport de force qui obligerait l'Europe à changer ses orientations est peut être en train de se constituer. Il est peut être souhaitable maintenant que se soit les travailleurs Européens qui s'emparent du sujet.

Commentaires

  1. l'aurait fallu, pour qu'elle se fasse entendre, que ce ne soit pas un soc dem qui soit élu Président... En France, non ? I remember you...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !