Accéder au contenu principal

Pas un mot ou si peu sur le #14Nov2012 ! @fhollande pouvait-il s'abstenir ? #Confpr

Je l'aime bien François Hollande, car après tout c'est bien lui qui a permis de battre Nicolas Sarkozy. Mais aujourd'hui  il me semble perdu notre Président de la République.
Pourquoi céder à la pression médiatique, se justifier encore et encore et occulter l'essentiel ? Peut-être fallait-il répondre aux questions des journalistes, mais lors de son long discours en première partie de conférence, F.Hollande n'a pas eu un mot pour la mobilisation des travailleurs français qui pour beaucoup seront en grève demain.
Contraint par une des dernières questions, il a effleuré le sujet à la fin pour expliquer que ces manifestations n'avaient pas lieu contre sa politique. Un décalage certain qui aura marqué les esprits chez celles et ceux qui se mobilisent dans l'espoir que les travailleurs européens se fédèrent. Une déception pour des français qui ne comprennent pas la hausse de la TVA décidée dernièrement.  De ces renoncements aux promesses, tels que la non-augmentation d'une Tva considérée comme l'impôt le plus injuste. Des renoncements qui touchent les français les plus précaires, de ses promesses de campagne comme l'interdiction des licenciements boursiers qui désespèrent les travailleurs français.


N'y avait-il pas comme un déni de réalité ? Pourquoi convoquer la Presse comme N.Sarkozy pouvait le faire ? Ne se refusait-il pas à convoquer les journalistes à l'Elysée ? F.Hollande donne l'impression de se chercher encore, entre un style Miterrandien plutôt discret et les méthodes de son prédécesseur qui brassait beaucoup de vent pour rien.

Se justifier déjà ? Qu'il y ait un tas de raisons pour expliquer que toutes les attentes ne puissent être satisfaites, les français peuvent le comprendre. C'est toute l'équipe gouvernementale qui ne cesse de répéter comme un disque sans fin qu'ils ne pouvaient faire en six mois ce que le précédent gouvernement n'avait pas fait en cinq ans.
Le problème est là, nous n'attendons pas d'un gouvernement de gauche qu'il fasse ce que la droite aurait du faire et n'a pas fait, mais de simplement prendre les mesures que François Hollande avait avancé.

Le changement c'est maintenant ?

Mais à l'écouter notre président, on comprend que les engagements de réduction des déficits ne permettent pas à F.Hollande d'aller plus vite. En filigrane on comprend que le changement sera long à mettre en oeuvre, qu'une bonne partie du programme électoral devra attendre. Il était là le message de la conférence de presse ?

Chez Politeeks ce matin on pose pourtant les bonnes questions : quid de l'interdiction des licenciements boursiers ? Qu'en est-il de cette volonté affichée de supprimer les niches fiscales ? Sur la réglementation des tarifs bancaires ? Des questions, nous pourrions en répertorier des centaines à poser au Président. Sur le logement, sur le monde associatif, sur la santé, etc, etc,... Alors quel était le but de cette conférence de presse aujourd'hui ? Une heure, deux heures, trois heures de questions-réponses ne suffiraient de toute façon pas. Les français ont voté, c'est l'action qui doit maintenant prédominer.

Pas un mot sur la mobilisation du 14 Novembre

A la veille d'une mobilisation importante des travailleurs français dont il a à peine évoqué la situation, peut-être aurait-il fallu être dans l'action encore ces quelques semaines pour faire un point en cette fin d'année, lors des voeux de la Saint sylvestre par exemple. La dynamique aurait-été plus naturelle, moins apparentée à une opération de communication dont on se demande encore quel en était l'objet.

Le directeur de l'école primaire de ma fille remerciait dernièrement ces millions d’électeurs qui ont permis l'arrêt du désossage de son outil de travail par Nicolas Sarkozy. Il y a bien des raisons pour ne pas regretter notre vote, espérons que les français continuent encore à s'y retrouver. Moi j'ai comme un doute.

Commentaires

  1. Ben heu... Pourquoi aurais tu voulu qu'il fasse autre chose ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de considération aurait été le minimum...

      Supprimer
    2. C'est plus qu'un minimum qu'il aurait du faire, à mon avis, pour montrer son respect de la démocratie !!
      A moins que ce soit la démocratie qui soit en crise....
      Entre une démocratie représentative à bout de souffle, car nous sommes maintenant beaucoup à votre contre quelqu'un et non pour quelqu'un ...;;
      Et une démocration participative, donnant la parole à tous, et à commencer par la rue, et qui elle n'est pas entendue....
      Il y a comme un hic

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oh mais il a dit que ça n'en était pas une... Allant jusqu'à prétendre que la mobilisation des travailleurs en Europe donnait du poids à sa politique, là c'était limite surréaliste.
      Je crois qu'il ne prend pas assez la mesure du ressenti des gens sur son reniement à propos de l'augmentation de la TVA.
      Heureusement que nous sommes en début de quinquennat.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…