Il suffirait de...

Au moment où l'on annonce une certaine continuité des mauvais chiffres de notre économie, chômage et faible croissance au troisième trimestre, une commande historique au chantier de Saint Nazaire démontre qu'il suffirait de quelques annonces de ce type pour que l'économie française décolle enfin en 2013.

Un contrat qui va rapporter un milliard d'euros, et près de 10 millions d'heures de travail,  c'est ce que représente la commande de ce paquebot géant. La France a un incroyable talent, celui d'être, malgré ce qu'on en dit, un des pays les plus compétitifs, les mieux équipés en industrie de haute technicité, pour participer aux chantiers de demain.

Ici on évoque la construction d'un paquebot géant, mais il a été aussi question dernièrement de la propulsion d'Ariane 6, le lanceur successeur d'Ariane 5. La France a des difficultés avec ces moyennes industries, mais possède des atouts que de nombreux pays peuvent nous envier.

Le directeur des chantiers de St Nazaire ne s'y trompe pas : "cette commande va signifier que l'ensemble de nos ateliers vont se remettre au travail. Cette nouvelle change notre avenir et une partie de l'avenir de la région. On peut voir l'avenir loin et cela va nous aider à prendre d'autres commandes."

Il est là l’élément majeur pour développer les économies de nos régions : s'appuyer sur nos grandes entreprises pour permettre aux PME de se développer, et avec elles, les tissus économiques de nos régions.

L'optimisme gouvernemental n'est pas si farfelu dans ce marasme économique, dont les commentaires politiques ne servent qu'à alimenter la sphère médiatique. Si le premier ministre confirmait encore la semaine dernière les prévisions de croissance encourageantes, c'est qu'il est tout à fait possible que les leviers de la croissance française, habilement actionnés, puissent enfin rapporter. 

Il suffirait de...

Commentaires

  1. barbier parlait ce matin sur Inter des échecs permanents de FH depuis le jour de son élection
    sans doute pour mieux masquer le sien à la tête de son canard qui malgré des unes pourries ne voit pas remonter ses ventes

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !