Accéder au contenu principal

La France, tu la payes même si tu la quittes

F.Hollande semble vouloir tenir un de ses engagements de campagne, de revoir les conventions fiscales avec les pays limitrophes à la France, il déclarait dernièrement vouloir le faire avec la Belgique, c'est chose faite avec la Suisse.
A terme, et des déclarations vont dans ce sens, comme aux Etats-Unis, l'Etat pourrait imposer les citoyens français vivant à l’Étranger quelque soit leur pays de résidence.

L'exil fiscal est un phénomène marginal à la symbolique forte

Lorsqu'on fait des titres dans la presse pour dire que le nombre d’exilés fiscaux en Belgique a doublé d'une année sur l'autre, et qu'on parle de 60 à 120 contribuables, parle t-on réellement d'une réalité probante, d'un exode massif ? Clairement NON, d'ailleurs cet article tend à prouver le contraire : plus de Belges et de Britanniques deviennent français que l'inverse. Quand bien même, y aurait-il péril pour les finances publiques ?

Assurément NON, une étude du syndicat des Finances publiques  montre que  le nombre et le coût de ces exils pour les finances publiques serait resté faible et stable depuis 10 ans. Les quelques mesures incitatives de baisses d'impôt, le bouclier fiscal Sarkozyste n'y ont rien changé.

«La France ne fait pas fuir les richesses, au contraire, conclut l'étude. Malgré la crise, elle se situe en troisième position [mondiale] en termes de nombre de millionnaires.»

Justice Fiscale : Les Arnault, Depardieu, Afflelou sont-ils conscients que leurs gesticulations médiatiques, que les millions qu'ils mettent en avant, de ce qu'ils ont payés en impôts ne représentent rien d'un point de vue comptable. Si ils veulent vraiment partir, qu'ils le fassent silencieusement. Ils rendraient service à leurs compatriotes qui ressentent à cause d'eux mais à tord, un sentiment d'injustice fiscale.
Même si la menace d'exil de Brigitte Bardot prête à sourire, la répétition de reportages, d'informations semaine après semaine, donne l'impression que le gouvernement serait pris en otage. Je l'écrivais hier, cette classe des plus aisés, qu'on pourrait appeler plus communément les riches ou les nantis, s'imaginent peut-être comme notre Gérard Depardieu, qui a les moyens de communiquer directement avec les puissants de ce monde (Poutine, Hollande...), tenir là une forme de vengeance par une sorte de chantage. 

Quenini, le gouvernement "enfonce le clou": on apprenait donc hier qu'à compter de ce 1er Janvier, la France n'accordera plus le bénéfice de la convention de double-imposition pour les Français installés en Suisse. Et paf ! Ça c'est fait, moi qui n'hésite pas à critiquer l'action du gouvernement quand elle me déplaît, je trouve que cette fois il a raison de tenir bon, et de signifier à cette classe fiscale des plus aisés, que le gouvernement ne transigera pas.

La France , tu la payes même si tu la quittes.

Commentaires

  1. J'apprécie énormément le début de ce post : "F.Hollande semble vouloir tenir un de ses engagements de campagne".... J'ajouterai juste "enfin !" et pourvu qu'il ne se contente pas de "sembler" pour une fois !.... Surtout qu'il ne se presse pas hein... Après tout les bénéficiaires du RSA / ASS pouvant attendre 5 ans pour recevoir quelques malheureux euros de plus chaque mois, les finances de l'Etat aussi peuvent bien attendre !..

    RépondreSupprimer
  2. l'américaine6 janvier 2013 à 10:10

    Moi je trouve cela injuste que ceux qui ont de l'argent peuvent partir et ceux qui sont de la classe moyenne paient pour tout le monde

    Vous qui parlez des RSA que dites vous quand l'état paie pour la villa de Christian Clavier, 15 gendarmes jours et nuit et lui est en exil à Londres et les pensions versées à vie à des gens qui ont fait un mandat de 5 ans avec des chauffeurs à vie , un logement cela trouve inconcevable en tant qu'Américaine , vous payez pour vos anciens président 3 maintenant et les premiers ministres je ne sais pas combien , donc le RSA 100€ par mois faite moi pas rire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est injuste que ceux qui ont de l'argent puissent partir, et que finalement ce sont les autres qui payent pour eux...

      Supprimer
    2. Vous avez entièrement raison madame,les français sont des gros c...

      Supprimer
  3. Je ne t'abandonnerai jamais !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/01/je-ne-tabandonnerai-jamais/

    Un bout de terre
    Un manuel de grammaire
    Un frère, que vous ne pouvez pas abandonner
    Et puis... une couleur dont je serais toujours fière
    La couleur de mon pays... ce petit morceau de tissu
    Qui s'agite dans mon cœur... avec lequel je me drape
    Le drapeau... le flambeau... le seul... le vrai... le beau
    C'est celui de mon pays... de ma mère patrie
    Terre et mer de mes ancêtres... signes et symboles
    De tout mon être... patrie chérie... jamais... je ne t'ai trahie...
    Et je ne te trahirai jamais...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…