Accéder au contenu principal

"Travailler plus collectivement pour gagner plus collectivement"

Michel Rocard a de bons restes, il préconise un nouvel abaissement du temps de travail.

C'est dans un entretien au JDD qu'il donne ses préconisations pour l'économie française. L'ancien premier ministre part du constat que la création d'emplois va rester difficile dans les prochaines années parce que les exportations sont faibles dans une Europe en récession. Il pense qu'"il y a le feu", urgence à agir. Dans ses propositions, il y a du bon et du moins bon, l'idée de la semaine à 32 heures me séduit particulièrement.

Je ne pense pas qu'il serait question cette fois comme avec la loi Aubry d'une loi qui s'appliquerait à tous, mais d'une nouvelle formule facultative.
32 heures hebdomadaires, c'est à mi-chemin entre un emploi à temps complet comme on le connait aujourd'hui, et à mi chemin de ces emplois à temps partiel pour lesquels les heures supplémentaires ne suffisent plus. 
Une formule plus séduisante que cette modulation sur le temps partiel obtenu par le MEDEF dans l'accord du 11 Janvier 2013 sur la négociation "sécurisation de l'emploi". Il est préférable pour les salariés qui subissent la précarité du temps partiel d'avoir un emploi à temps plein bien payé de 32 heures/semaine.

M.Rocard indique qu'il est surement temps de se reposer la question, après tout, même si la durée légale du travail est de 35 heures en France, les français travaillent en moyenne 36.5 h/semaine, alors qu'aux Etats-Unis,  c'est moins de 31 heures, 33 heures en moyenne en Allemagne indique t-il.

C'est un sujet que nous avons évoqué souvent dans les blogs, une simple recherche par Google sur le temps de travail permet de se rendre compte qu'en terme de volume d'heures travaillées, sans compter les congés, et autres jours fériés qui ne sont pas les mêmes dans tous les pays, la France fait partie des pays d'Europe où les salariés à temps complet travaillent le plus.

Tout est question d’interprétation  le Figaro pourrait écrire que les français travaillent six semaines de moins que les Allemands, et on peut écrire dans le même temps qu'en France on travaille en moyenne 1550 heures/ans, outre Rhin à peine 1390h/an... une question d’interprétation disais-je.

Le sujet est tabou en France. Et qui se soucie de ce que peut dire M.Rocard, il est vrai qu'il a déjà tenu des propos décalés, mais sur ce sujet, je lui donne raison. C'est l'avantage de l'âge de ne plus être une personnalité importante sur l’échiquier politique, M.Rocard y va franchement, il accompagne sa première proposition d'une seconde qui me déplaît plus sur l'âge de départ à la retraite. Pour lui, il faut aussi travailler plus longtemps, jusqu'à 65 ans.

Le sujet du temps de travail reste très intéressant pour évoquer les problématiques du chômage, du financement de la protection sociale aussi, il est dommage de ne pouvoir l'évoquer sereinement.

Commentaires

  1. C'est une idée que Rocard défend dans tous ses ouvrages et c'est à mon avis l'idée qui permettra à la Gauche de faire un grand pas en avant dans la politique du travail.
    Au boulot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis, il y a du bon et du mauvais, il faut savoir trier, Rocard n'est pas maçon, il voit ça de sa fenêtre, il est homme politique, donc en pleine forme intellectuelle (à son avis)et physique, comparée à un pâtissier de son âge...je réponds là, je n'arrive pas à commenter autrement (encore blogger qui fait des siennes).
      Faut arrêter de dire que nous, les français, sommes feignants, c'est clair.
      Quand je vois ces nénettes à temps partiel qui ont des horaires de merde, avec des journées en miettes, qui galèrent plus en faisant moins d'heures qu'un gars au bureau qui a des horaires fixes...no comment

      Supprimer
    2. Tiens, ça marche maintenant, et l'idée du revenu de base ne serait pas aussi une bonne piste?

      Supprimer
    3. Sur la retraite, il faudrait prendre en compte les spécificités des métiers... Je ne vais pas dire la "pénibilité" là aussi on a un terme tabou à ne pas employer ^^ Sur le temps de travail, y a vraiment de quoi faire...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…