Accéder au contenu principal

[Loi sur l'énergie] c'est la pauvreté le problème.

Alors que nous apprenions ce lundi que 230 000 foyers avaient été radiés par leurs fournisseurs d'énergie en 2012, mettant des chiffres sur la réalité de la précarité énergétique, une nouvelle loi sur l’énergie a été votée à l'assemblée
Le médiateur de l’énergie Bruno Lechevin précisait même qu'il y avait eu environ 580 000 coupures pour non-paiement, qu'en consacrant au moins 10% de leurs revenu au paiement de leurs factures de gaz et d'électricité, près de 8 millions de personnes en France étaient touchées par la précarité énergétique. Alors qu’apporte donc cette nouvelle loi ?

La mesure principale, qui instaure un bonus-malus, me semble une très bonne mesure pour les personnes ne subissant pas la précarité énergétique, mais qui souhaitent réaliser des économies en maîtrisant leur consommation. C'est une mesure qui, contrairement à ce qui a pu être dit, est très simple à mettre en oeuvre. Seul bémol : chez les personnes vivant dans des logements insalubres, au sein des populations les plus fragiles, cette mesure n'aura pas d'effet.

Heureusement, le malus ne devrait pas s'appliquer aux plus fragiles puisque les tarifs sociaux sont par cette loi élargit à 4 millions de foyers supplémentaires. Espérons que cela soit suffisant, tant le phénomène de l'exclusion énergétique est en augmentation. Pour l’accès à l'électricité, les radiations ont augmenté de 20% en 2012.

Mon sentiment est donc que cette loi est un plus dans la lutte contre la précarité, mais si ça n'est pas accompagné de politiques traitant des causes racine de la précarité, cette loi ne sera faite que de mesures cosmétiques pour tenter d'adoucir les méfaits de la précarité.

La précarité énergétique ne découle pas que d'un prix trop élevé de l’énergie,  mais plutôt d'un niveau de vie qui se dégrade chez les plus précaires.

Commentaires

  1. Cette disposition me laisse dubitatif. N'y-a-t-il pas un risque que les foyers les plus modestes ne se retrouvent pas pénalisés s'ils ne peuvent améliorer l'isolation de leur appartement? S'il y a véritablement urgence, ne faudrait-il pas que l'Etat mette en place un véritable programme pour améliorer l'habitat plutôt que de contenter sur l'initiative privée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le malus pourrait s'appliquer à des personnes n'ayant pas souscrit aux tarifs sociaux, soit parce qu'ils n'y ont pas droits, soit parce qu’ils ne sont simplement pas en connaissance de ces nouvelles règles ; ce qui est incroyablement souvent le cas quand il s'agit de faire valoir ses droits...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…