Accéder au contenu principal

Pourquoi F.Hollande n'inversera pas la courbe du chômage en 2013

C'est l'OFCE (observatoire des conjonctures économiques) qui le dit. Sans croissance, pas d'emplois, sans politique de maintien de l'emploi, plus de chômage, sans relance de la consommation, pas de croissance, etc...

Nous sommes en fait embarqués dans un cercle vicieux de déflation, de décroissance qui nous mène à la frontière de la récession  Et la petite musique des accords compétitivité qui nous mène droit dans le mur berce de douces illusions "l'intelligencia".

La légitimité des urnes donne encore un certain crédit à des politiques mises en oeuvre par des hommes politiques fraîchement élus. Après tout, cela ne fait jamais q'un an que François Hollande est aux responsabilités. Combien de temps faudra t-il attendre avant qu'il réoriente sa stratégie ? S'il ne le fait pas, combien de temps devrons nous attendre la reprise du solde positif des créations d'emplois dans notre pays ? Au moins jusqu'à ce que le chômage se stabilise comme le dit l'OFCE vers 2014, plutôt même vers 2015.

Drôle de période que celle que nous vivons, et rien ne permet de dire que le gouvernement va réagir. Pour le moment, on nous explique qu'il est important de flexibiliser le marché du travail pour permettre de mieux licencier, cherchez l’erreur...

Commentaires

  1. tu as l'air un peu dépité ou me trompe-je ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas dépité parce qu'il fallait battre Sarkozy, mais déçu qu'avec lui, n'est pas été battue cette idée qu'il faut libéraliser le marché du travail, notre économie, etc...

      Supprimer
  2. Le constat est précoce. Sarkozy a eu 5 ans pour changer les choses, Hollande n'a pas encore fêté son 1er anniversaire à l'Elysée. Les changements économiques se lisent sur des logiques à moyens terme.
    Attendre pour voir quel sera l'impact des mesures actuelles sur les variables économiques.
    Fin 2013, les analyses seront pertinentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les membres de l'OFCE sont des chercheurs en sciences politiques, ils ne doivent pas trop se tromper sur des analyses à court terme. Et puis il ne faut pas être sorti de saint Cyr pour constater l'impasse.... Pas de croissance, pas d'emploi, le seul moteur de notre économie depuis de nombreuses années est la consommation, pas de politiques en ce sens pour le moment, donc l'impasse...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…