A Gauche ce n'est pas le caporalisme.


"A Gauche, ce n'est pas le caporalisme. Nous ne sommes pas tous le doigt sur la couture du pantalon"


C'est Jérôme Guedj, un socialiste de l'aile gauche du PS qui réclame un "choc du Pouvoir d'achat". Interrogé sur Europe1, il explique pourquoi il ne partage pas toute la stratégie de François Hollande :

"Je ne veux pas qu'il se focalise uniquement sur le sérieux budgétaire, sur la rigueur, sur l'austérité. Il y a d'autres marqueurs dans la fameuse boite à outils, je regrette que ça n'ait pas été assez mis en avant dans sa présentation. On a parlé d'un choc de compétitivité, de simplification, je voudrais un choc de confiance pour les salariés, un choc du pouvoir d'achat. Il faut rétablir l'outil productif mais n'oublions pas que la relance passera par la relance et l'investissement public."

C'est à peu de chose près ce que j'exprimais aussi dans mon billet "Les annonces de F.Hollande pour sortir de l'ornière", il faut un plan de relance de l'économie par l'investissement public et la consommation.

Non au caporalisme.

Sur l'accord national interprofessionnel conclu entre le Medef et certains syndicats, qui va être examiné dès cette semaine à l'assemblée nationale, il souhaite "que les Parlementaires puissent améliorer ce texte ; il en a besoin pour répondre à certains aspects, pour répondre aux besoins de protection des salariés"


Le débat Parlementaire sur l'ANI, nous en apprendra plus sur la place faite à l'aile gauche du PS. L'enjeu est majeur pour le gouvernement qui ne pourra gouverner sans ses députés.

Commentaires

  1. Il est bien Guedj! cela fait depuis juillet que je le dis sur mon blog qu'il faut donner un signal fort...

    RépondreSupprimer
  2. Il y aurait donc enfin des socialistes qui réfléchissent ? Enfin.. Tout n'est donc pas désespéré. Mais... Un doute m'étreint : il au gouvernement, ce Jérôme là ? Sinon....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !