Accéder au contenu principal

Drôle d'idée que celle de l'union nationale

Comment expliquer ce sondage qui dit que 78% des français seraient pour l'union nationale, pour qu'un gouvernement soit formé avec des personnalités du centre, de droite et de gauche ?

Quel intérêt y a t-il à considérer que l'entrée d'un François Bayrou puisse changer les choses ? Croyons nous vraiment que ce sont les personnalités qui font l'efficacité des mesures politiques ou le débat d'idées ?

La moitié des personnes interrogées estiment qu'un gouvernement d'union nationale serait plus armé pour lutter contre le chômage. Oui mais en quoi ? Il me semble que les mesures prises sur le pacte de compétitivité ou les modifications du code du travail suite aux négociations d'avec les syndicats sur l'ANI ne sont pas des mesures proprement de gauche. Elles sont en tout cas considérées dans la droite lignée de ce que pouvait faire le gouvernement précédent. Alors quel intérêt ?

Ça m'évoque surtout le désappointement des personnes interrogées. Juste un an après l'élection de François Hollande, les Français semblent impatients de voir enfin les effets du "changement" annoncé. Et puis, y a le phantasmes des journalistes, des enquêteurs des instituts de sondage, toujours prêts à réécrire l'histoire, à bercer d'illusions l'électorat.

Commentaires

  1. Ils veulent un "coup d'état politique", les cons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils veulent surtout nous prendre pour des cons....

      Supprimer
  2. Mardi 7 mai 2013 :

    Primes de cabinet : la note qui embarrasse Claude Guéant.

    L'ex-ministre aurait supprimé les primes occultes en liquide lorsqu'il dirigeait la police en 1998. Des versements dont il affirme pourtant avoir bénéficié jusqu'en 2006.

    La défense de Claude Guéant continue de se déliter. L'ex-ministre de l'Intérieur avait interdit, lorsqu'il était le patron de la police en 1998, de puiser dans les frais de police pour verser des primes, ce dont il affirme avoir pourtant bénéficié jusqu'en 2006, selon une note publiée par le "Canard enchaîné" à paraître mercredi 8 mai.

    Plusieurs syndicats ont réagi après les déclarations de Claude Guéant, l'un d'eux, FO-Centrale des personnels du ministère de l'Intérieur, lui demandant de "rendre l'argent", la CGT-Police évoquant elle un "détournement de fonds publics".

    http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20130506.OBS8350/primes-de-cabinet-la-note-qui-embarrasse-claude-gueant.html

    RépondreSupprimer
  3. Bah ! Les françois sont des veaux, c'est bien connu. Mongénéral le disait et il avait raison, la vieille baderne !

    Ils vont tous se précipiter vers les premiers Jésus qui passent et faire du n'importe quoi, comme d'hab' ! Et nos princes qui nous gouvernent vont nous le mettre bien profond mais ce sera en une union politique parfaite !

    Francés, pensez à acheter de la vaseline en quantité suffisante pour de nombreuses décennies. Moi j’essaierai de trouver du C4 !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Stef,
    fantasme à corriger mais ce n'est point important :p

    Excellente remarque oui, c'est assez affligeant!
    Mais m'est avis que sous Sarkozy, tu ne croyais déjà pas vraiment la véracité des sondages, en tout cas moi je les relativisais en y mettant la certaine dose nécessaire de recul pour y voir leur manipulation...

    Outre cette question de véracité des sondages, ton questionnement est juste, de ce que j'ai pu comprendre, cet idée est relancé par un Bayrou en perte de vitesse et qui, d'extérieur a été reprit par la droite ou en tout cas en donne l'impression.
    Balancer cette idée à peine 1 an après les élections alors qu'il n'y a eu aucune grosse casserole, est tout simplement consternant.
    J'ai juste l'impression que trop souvent, quand on s'intéresse à la politique, TOUS font la même erreur : trop la tête dans le guidon et une envie inexpugnable d'avoir le pouvoir, coûte que coûte !

    En tout cas merci de ce billet !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…