F.Hollande, Président de la catastrophe ?


Tout est dit dans l'image, le spectre d'une catastrophe nucléaire est bien présent en France. Faut-il que 12 ou même 20 personnes de Greenpeace puissent pénétrer l'enceinte d'un site nucléaire pour s'en convaincre ? EDF pourra toujours préciser qu'ils n'ont pas atteint les zones dites sensibles du site, telles les salles de commandes, la crédibilité sécuritaire est largement entamée. Heureusement que ce ne sont que des militants et non pas des terroristes !

Et que dire de la vétusté de ce site en particulier, et des autres... ici la liste noire des centrales en France, des défaillances déjà observées par Bruxelles. De quoi se convaincre qu'il faut sortir du nucléaire.

Commentaires

  1. Il est mou du genou certes, mais la vraie catastrophe c'est surtout de les avoir construites ces centrales, et d'avoir mis tous nos oeufs dans le même panier.
    François Hollande, s'il tient sa promesse, sera quand même le premier président à fermer une centrale. Après, ce n'est pas assez et surtout cela lui sert de prétexte pour ne pas assez aux autres qui sont mal en point.

    PS : désormais vous êtes en lien chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut aller plus loin plus vite, ce qui manque, c'est un projet industriel, l'état est le donneur d'ordre. Sans volonté politique...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !