Accéder au contenu principal

Fourre-tout

La période estivale est bien souvent le moment où le blogueur politique ralentit le rythme de rédaction de ses billets de blog. A l'inverse je crois bien que je vais en profiter pour reprendre les rênes de ce machin numérique qui me sert de support pour exprimer mon opinion. Un premier billet ce mois de Juillet un peu fourre-tout qui fera le lien avec la dernière période où j'ai écrit ici.

Le CDI intérimaire : Voilà une conséquence de l'ANI, vous savez ce machin dont on dit qu'il est l'exemple même des bonnes pratiques du dialogue social entre le gouvernement et les organisations syndicales. Souvenez vous, il fallait faire cotiser plus les entreprises ayant recours aux contrats courts, aujourd'hui avec le CDI intérimaire, une entreprise proposant au moins 800 heures à un salarié se dédouanera de cette obligation de sur-cotisation. (Et ce sont bien-sur les mêmes OS de salariés qui ont signé ce nouveau contrat précaire qui avaient signé l'ANI).

Fin de la Bourse au mérite : Voilà de quoi dire du bien du gouvernement. Je découvre à cette occasion qu'il existe une bourse au mérite. Pour moi l'octroie d'une bourse pour financer des études ne se faisait qu'en fonction des revenus. En fait non si votre gamin avait une mention il pouvait obtenir un supplément de bourse.
Arrêtez cette prime au mérite me semble une bonne chose, tellement nous sommes mis en perpétuelle compétition tout au long de notre vie, qu'il est certainement judicieux d'épargner au moins nos enfants.

Gros sourcil a un problème avec le nain de jardin : Sarkozy serait de retour.... alors ça, je dois dire que le feuilleton politique auquel nous assistons m'amuse beaucoup. J'en ai presque honte, tellement j'ai l'impression de suivre les mauvaises histoires "people" de la mauvaise presse type "Voici".
Le lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy, j'ai été très étonné qu'il déserte le terrain politique comme il l'a fait. Qu'il prenne ses distances pouvait être compréhensible, mais se retirer sans jamais plus s'exprimer sur la situation difficile de la France qu'il laissait, m'apparaissait plutôt comme une désertion.

Depuis, la bataille Copé-Fillon a laissé entrevoir la possibilité d'un choix de repositionnement de cette droite qui se cherche encore après la défaite à la présidentielle. Le "non-retour" de Nicolas Sarkozy laisse présager une primaire au sein de l'UMP des plus cinglante. Copé qui se voyait déjà le remplaçant du leader de la droite "décomplexée" déchante, F.Fillon aura t-il les épaules assez larges ? Un scénario type congrès de Reims que seuls les socialistes pouvaient nous offrir, je m'en régale d'avance.

Les verts envers et contre tous : L'affirmation de la non exploitation du gaz de schiste est un contre feux, et il me semble que les verts d'EELV ne sont pas dupes. L'écologie politique est pour moi l'avenir. Je crois que la participation au gouvernement du mouvement écologique n’empêchera pas l’indépendance et la prise de parole. Le limogeage de Delphine Batho a été une erreur. Cela donne malgré tout des enseignements sur la façon de "gouverner" de F.Hollande.

Les échéances électorales prochaines seront très disputées. Le bilan de ce centre-gauche au gouvernement sera ce qu'il sera, les repositionnements idéologiques sont possibles et pas seulement à droite.

A suivre...

Commentaires

  1. Désolé camarade, la bourse au mérite ne concerne que les bacheliers boursiers, c'est à dire sur critères sociaux. Je sais de quoi je parle, ma fille vient de l'obtenir avec mention TB et elle est boursière. Nous étions inquiets de nous voir enlever une somme aussi importante dans son budget sans possibilité pour nous de la remplacer. Oter cette bourse revient à favoriser uniquement les fils de familles aisées pour les grandes études. Mais, heureusement, la ministre a fait demi-tour et nos bacheliers boursiers méritants l'auront.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok Captain, mais sur le fond, le principe du "méritant" me dérange beaucoup, est-ce à dire que les bacheliers boursiers n'ayant pas eu la mention TB ne sont pas méritants ?

      Le vrai problème est le niveau initial de la bourse.

      Supprimer
    2. Pour la suppression il est question d'un report pour la rentrée 2014...

      http://www.vousnousils.fr/2013/07/12/enseignement-superieur-un-an-de-sursis-pour-les-bourses-au-merite-549521?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=enseignement-superieur-un-an-de-sursis-pour-les-bourses-au-merite

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…