Accéder au contenu principal

Fourre-tout

La période estivale est bien souvent le moment où le blogueur politique ralentit le rythme de rédaction de ses billets de blog. A l'inverse je crois bien que je vais en profiter pour reprendre les rênes de ce machin numérique qui me sert de support pour exprimer mon opinion. Un premier billet ce mois de Juillet un peu fourre-tout qui fera le lien avec la dernière période où j'ai écrit ici.

Le CDI intérimaire : Voilà une conséquence de l'ANI, vous savez ce machin dont on dit qu'il est l'exemple même des bonnes pratiques du dialogue social entre le gouvernement et les organisations syndicales. Souvenez vous, il fallait faire cotiser plus les entreprises ayant recours aux contrats courts, aujourd'hui avec le CDI intérimaire, une entreprise proposant au moins 800 heures à un salarié se dédouanera de cette obligation de sur-cotisation. (Et ce sont bien-sur les mêmes OS de salariés qui ont signé ce nouveau contrat précaire qui avaient signé l'ANI).

Fin de la Bourse au mérite : Voilà de quoi dire du bien du gouvernement. Je découvre à cette occasion qu'il existe une bourse au mérite. Pour moi l'octroie d'une bourse pour financer des études ne se faisait qu'en fonction des revenus. En fait non si votre gamin avait une mention il pouvait obtenir un supplément de bourse.
Arrêtez cette prime au mérite me semble une bonne chose, tellement nous sommes mis en perpétuelle compétition tout au long de notre vie, qu'il est certainement judicieux d'épargner au moins nos enfants.

Gros sourcil a un problème avec le nain de jardin : Sarkozy serait de retour.... alors ça, je dois dire que le feuilleton politique auquel nous assistons m'amuse beaucoup. J'en ai presque honte, tellement j'ai l'impression de suivre les mauvaises histoires "people" de la mauvaise presse type "Voici".
Le lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy, j'ai été très étonné qu'il déserte le terrain politique comme il l'a fait. Qu'il prenne ses distances pouvait être compréhensible, mais se retirer sans jamais plus s'exprimer sur la situation difficile de la France qu'il laissait, m'apparaissait plutôt comme une désertion.

Depuis, la bataille Copé-Fillon a laissé entrevoir la possibilité d'un choix de repositionnement de cette droite qui se cherche encore après la défaite à la présidentielle. Le "non-retour" de Nicolas Sarkozy laisse présager une primaire au sein de l'UMP des plus cinglante. Copé qui se voyait déjà le remplaçant du leader de la droite "décomplexée" déchante, F.Fillon aura t-il les épaules assez larges ? Un scénario type congrès de Reims que seuls les socialistes pouvaient nous offrir, je m'en régale d'avance.

Les verts envers et contre tous : L'affirmation de la non exploitation du gaz de schiste est un contre feux, et il me semble que les verts d'EELV ne sont pas dupes. L'écologie politique est pour moi l'avenir. Je crois que la participation au gouvernement du mouvement écologique n’empêchera pas l’indépendance et la prise de parole. Le limogeage de Delphine Batho a été une erreur. Cela donne malgré tout des enseignements sur la façon de "gouverner" de F.Hollande.

Les échéances électorales prochaines seront très disputées. Le bilan de ce centre-gauche au gouvernement sera ce qu'il sera, les repositionnements idéologiques sont possibles et pas seulement à droite.

A suivre...

Commentaires

  1. Désolé camarade, la bourse au mérite ne concerne que les bacheliers boursiers, c'est à dire sur critères sociaux. Je sais de quoi je parle, ma fille vient de l'obtenir avec mention TB et elle est boursière. Nous étions inquiets de nous voir enlever une somme aussi importante dans son budget sans possibilité pour nous de la remplacer. Oter cette bourse revient à favoriser uniquement les fils de familles aisées pour les grandes études. Mais, heureusement, la ministre a fait demi-tour et nos bacheliers boursiers méritants l'auront.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok Captain, mais sur le fond, le principe du "méritant" me dérange beaucoup, est-ce à dire que les bacheliers boursiers n'ayant pas eu la mention TB ne sont pas méritants ?

      Le vrai problème est le niveau initial de la bourse.

      Supprimer
    2. Pour la suppression il est question d'un report pour la rentrée 2014...

      http://www.vousnousils.fr/2013/07/12/enseignement-superieur-un-an-de-sursis-pour-les-bourses-au-merite-549521?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=enseignement-superieur-un-an-de-sursis-pour-les-bourses-au-merite

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…