[le FN veut exploser l'UMP] J-F.Copé, X.Bertrand, NKM dans le viseur du FN

Le FN vise les circonscriptions où les ténors de l'UMP se présentent selon des informations relayées ici.

Sans aucun doute, les élections législatives du mois de Juin sont un enjeu majeur pour la droite. Ce n'est pas le devenir à long terme de la formation politique de la majorité sortante qui doit les inquiéter, mais le fait qu'en Juin, il est possible qu'il y ait un tsunami électoral les concernant.
Avec 20% de l'electorat, le FN peut, si il mobilise encore, remporter des sièges et empêcher les candidats de l'UMP de se maintenir, favorisant inéluctablement les candidats de gauche lors de triangulaires.

Si il est souhaitable que la gauche puisse mettre en oeuvre son projet avec une forte majorité à l'assemblée, la baisse considérable du nombre de députés de droite dans l'hémicycle aurait des conséquences à plus long terme.
L'avenir électoral à droite pour les prochaines élections intermédiaires (municipales, régionales, européennes) aurait pour conséquence d'installer durablement l’extrême droite de Marine le Pen comme alternative sérieuse à l'ancienne droite considérée jusque là comme plus républicaine.

C'est Nicolas Sarkozy, le principal responsable de ce scénario. Si Marianni laissait entendre avec d'autres que le président candidat laisserait après coup une trace plus estimable dans l'histoire des présidents de la Vème république, peut être retiendrons nous surtout qu'il fût le responsable de l'effondrement de sa famille politique.

Ils récoltent les méfaits d'une stratégie électorale dangereuse. J'écrivais hier que nous devrions faire barrage à la droite, et à l’extrême droite, qu'il fallait nous mobiliser à gauche, je crois que ça va être plus facile que je ne le pensais dans un premier temps.

Commentaires

  1. Du positif encore et toujours !!;D))

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Mercredi 9 mai 2012 :

    EXCLUSIF. Karachi : le document qui embarrasse le camp Balladur.

    Les juges ont retrouvé un bordereau, preuve du retrait en liquide de 10 millions de francs le 7 avril 1995. Une pièce confortant l’existence de rétrocommissions.

    Le 7 avril 1995, un prête-nom de l’intermédiaire en vente d’armes Ziad Takieddine, a retiré 10 millions de francs en liquide dans une banque suisse. Une somme qui correspond au montant déposé sur le compte de campagne de Balladur le 26 avril 1995.

    C’est une pièce capitale. Depuis deux ans, le volet financier de l’affaire Karachi n’a qu’un but : rechercher l’origine douteuse d’un versement de 10 millions de francs (1,5 million d'euros) sur le compte de campagne du candidat Balladur, le 26 avril 1995. Selon la thèse suivie par les juges, cet argent proviendrait du détournement de commissions — les rétrocommissions — issues de contrats d’armement signés sous le gouvernement Balladur.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-document-qui-embarrasse-le-camp-balladur-09-05-2012-1991757.php

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations sincères d'abord pour ta campagne!Je n'ai voté Hollande qu'au second tour tu t'en doutes bien.
    J'ai pourtant l'impression que sa base n'est pas aussi solide qu'on veuille bien le croire. Je t'envoie ce lien http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-election-presidentielle-en-116504 l'article traite de ce sujet.
    Bien à toi,à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que tu te félicites aussi Didier...
      Pour le vote blanc, le comptabiliser ne change rien, pour qu'il puisse réellement poser un problème de représentativité comme le suggère l'article en lien, il faudrait qu'il fasse au moins 50% des votants, ce qui est encore loin d'être le cas. Pire si on le faisait, aucun candidat n'aurait été élu, avec seulement 30 à 40% des votes puisqu'il faut la majorité absolue...

      Supprimer
  4. Qu'est-ce qu'il était long, ce film.

    C'était un film nul, c'était un navet.

    http://youtu.be/Ob08C_J6fMw

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Modérez vos commentaires !